Clac. Nous ne pouvons pas quitter notre cathédrale. À nous trois, nous formons un penchant idéal. 

Notre amour penché m’inspire des volutes. Je suis un fumeur de bons cigares, et je souffle des serpentins, comment ces rubans, les courants d’air jouent à éviter les atomes tombant du ciel, le clinamen. Si les atomes tombaient droit, je ne soufflerais que des lignes droites. Mon souffle est toute ma peinture, et le pinceau n’est autre qu’un arc-boutant sur la toile. 

Extrait, Poutresse, ANT. HAP. 2023

 

Acrylique sur toile

180 cm x 140 cm

2018

Berlin

Jérôme Karsenti ©

Combien de mes idées reviennent-elles intactes ? Quelles sont-elles qui sont revenues sans mémoire ?

9,000

1 en stock

CONTACT